Ameublement Français, en collaboration avec la Chambre Française de l’Agencement et le French Design by Via a organisé fin novembre le premier Grand Forum de l’Agencement et du Contract dans la galerie du Via, au 120 avenue Ledru-Rollin : une scénographie originale, plus de deux cents participants et un contenu de qualité ont été au rendez-vous.

expo photos présents intérieurs

Sponsorisée par Swiss QPrint, imaginée par présents intérieurs et scénographie par la Réponse D., l’exposition photos au Grand Forum de l’Agencement visait à valoriser l’image dans l’agencement

Animations à tous les étages

L’espace d’échanges était ponctué d’animations : aux murs, deux expositions photos sponsorisées par le fabricant d’imprimantes grand format SwissQprint, valorisant l’image du patrimoine et de l’agencement ; à l’entrée de la galerie, les participants pouvaient découvrir l’espace Co-Home, imaginé par le groupement des équipementiers et animé par l’architecte d’intérieur Solène Jacques.

L’Ameublement Français rejoint le Label ProA

Deux grands scoops ont été annoncés au cours de ces deux jours où les ateliers se succédaient les uns après les autres. Le premier : le groupement des agenceurs d’Ameublement Français rejoint le label Pro A, lancé l’année dernière par la Chambre Française de l’Agencement (CFA), de la FFB. Un label qui permettra de distinguer un vrai agenceur professionnel, d’une autre entreprise moins spécialisée et notamment de celles de travaux généraux. Pour avoir droit à l’arborer, les entreprises candidates devront faire partie du groupement des agenceurs d’Ameublement Français ou de la CFA. Des actions de promotion du Label sont prévues tout au long de 2020 et notamment dans des salons et des événements professionnels.

Les agenceurs unissent leurs forces

Philippe Denavit, président du groupement Contract, Cathy Dufour, directrice de l’Ameublement Français, Philippe Moreau, président de l’Ameublement Français et Pierre Haesebrouck, président de la Chambre Française de l’Agencement, signent la mise en place du Label Pro A

Des hôtels en récup

Le deuxième scoop est arrivé le lendemain, lors de la journée Contract : Accor, en partenariat avec Ameublement Français et Valdélia, l’éco-organisme de recyclage des déchets dans l’ameublement et l’agencement, lance la marque d’hôtels Greet, des établissement trois étoiles , qui récupèrent dans leur déco, soigneusement étudiée par des architectes différents, des meubles chinés chez Valdelia ou des produits de seconde vie d’entreprises adhérentes d’ameublement Français. Une initiative qui fait la part belle à l’upcycling, l’un des axes de développement dont le secteur de l’ameublement et de l’agencement doit s’approprier sans plus tarder.

Pascal Guéméné lance Greet

Le directeur design et service France d’Accor, explique comment seront les hôtels de la nouvelle marque Greet. Au fond, Arnaud Humbert Droz, président de Valdélia

Gestion des déchets et collaboration entre agenceurs

Gérer les déchets du secteur de l’ameublement est devenu indispensable. Et les agenceurs en sont désormais conscients. Mais un long chemin reste à parcourir. Telle est la conclusion à laquelle arrivaient le gérant de La Fabrique, agenceur lyonnais, qui s’intéresse de près à la RSE, la responsabilité sociale et environnementale et Guillaume Poignon, directeur de l‘atelier Emmaüs. Si l’upcycling, plutôt que le recyclage, apparaît comme une solution optimale il est encore insuffisamment exploité. Il faut passer par un dialogue et une collaboration inter-entreprises comme c’est le cas dans la région Auvergne-Rhône-Alpes où plusieurs agenceurs ont lancé une plateforme de mutualisation de poseurs en partenariat avec LocallyTeams. Le dialogue est ainsi ouvert et peut-être que des solutions d’upcycling pourront être imaginées entre agenceurs dans un avenir proche.

Un atelier en exergue : orchestrer un chantier

Conduit par Philippe Denavit, président du groupement Contract d’AF, Joffrey Bernard, directeur Contract de Tétris et Alexandre Added, manager chez Space Solutions Paris, cet atelier a permis d’avoir une idée claire sur le marché du Contract. Celui-ci passe en effet, à l’heure actuelle notamment par l’hybridation et l’optimisation de la surface des locaux, l’accompagnement des donneurs d’ordre et le casse-tête éternel quant au choix des matériaux qui doivent, de préférence être échantillonnés au préalable pour en assurer les prestations.

Pour orchestrer un chantier d’hôtellerie, mieux vaut anticiper et vérifier entièrement la faisabilité du projet

 

 

De la formation aux services

Parmi les autres thèmes abordés au cours de ce premier Grand Forum de l’Agencement et du Contract, heureuse initiative portée principalement par Philippe Jarniat, responsable des marchés de l’Ameublement Français, la réforme de la formation professionnelle, les réseaux de services (artisans, photographes, locations de meubles), l’état des lieux de la digitalisation de la profession, les marchés à prendre en interne (Jeux Olympiques et Paralympiques, immeubles bois) et en externe, mais aussi et surtout, le thème du patrimoine, illustré par l’ouvrage édité par Ameublement Français et écrit par Jordi Patillon sur les grands projets d’aménagement de lieux historiques au cours de ces dernières années dont l’Hôtel-Dieu de Lyon et les Haras de Strasbourg.

Cathy Dufour de l’Ameublement Français, Greg Humeau de Baudry, Alain Genet d’Acta Mobilier, Laurent Charrel de Sacma Furania et Philippe Jarniat, de l’Ameublement Français

 

Trophées de la cotraitance

Cette année les gagnants étaient SACMA Furania, sous-traitant de SOA entreprise spécialisée dans l’agencement de salles de surveillance ; Baudry pour le Régal et ses plateaux apéritifs en bois portables ; Acta Mobilier enfin, pour ses finitions surfacées béton pour façades de cuisine.